Le guide de votre bien-être à domicile

Additif alimentaire

Actualités

Acide gras trans : responsable des maladies cardiovasculaires

L’autorité sanitaire américaine prévoit des mesures strictes contre les acides gras trans contenus dans de nombreux produits alimentaires. En effet la FDA a récemment classé les graisses partiellement hydrogénées notamment celles présentes dans les plats préparés comme des composants non sains qui sont à l’origine des maladies cardiovasculaires. La FDA souhaite classer ce composant comme étant un additif alimentaire comme cela, il peut obtenir une autorisation officielle d’interdiction de vente. Aux Etats-Unis, les produits alimentaires qui contiennent des additifs alimentaires interdits par l’autorité sanitaire ne peuvent pas être commercialisés et c’est le but de la FDA.

Le risque est assez important car la consommation de graisse partiellement hydrogénée favorise l’augmentation du taux de lipoprotéine à faible densité connu aussi sous le nom de ‘mauvais cholestérol’ qui accroit les risques de maladie coronaire. Même si les américains consomment de moins en moins de ce type de graisse avec les années, les acides gras trans restent un problème de santé publique. Les études confirment que si les acides gras trans ne sont plus présentes dans les produits alimentaires, cela éviterait 7 000 décès dus à des problèmes cardiaques et 20 000 maladies cardiaques.

En Europe et en France, l’acide gras trans n’est pas interdit mais les fabricants utilisaient de moins en moins ce composant. Après ces études américaines, la Commission européenne doit fixer le problème en 2014 en traitant les différents rapports d’incidences et les nouvelles mesures à prendre en rapport avec les acides gras trans. Les européens, surtout les fabricants seront donc fixés sur la restriction ou non de l’acide gras trans dans les produits alimentaires.