Le guide de votre bien-être à domicile

Additif alimentaire

Actualités

Additif alimentaire : les dangers du monoglutamate monosodique

Une nouvelle polémique fait rage dans l’univers de l’agroalimentaire. Il s’agit des éventuels risques sanitaires provoqués par le monoglutamate monosodique ou monoglutamate de sodium désigné sous l’appellation E 621 sur les étiquettes.

Initialement présent dans les plats préparés, le E 621 entre également dans la composition des bouillons de légumes, les épices, les chips, les pâtisseries et divers autres produits bio.

Extrait chimiquement du gluten des céréales, le monoglutamate est un exhausteur de goût qui permet d’augmenter l’intensité de la perception olfacto-gustative tout en gardant le gout initial des aliments.

Au niveau de l’organisme humain, le monoglutamate est un acide aminé employé par le système nerveux. Depuis sa découverte au Japon en 1908, les asiatiques sont les spécialistes des plats à base de monoglutamate mais depuis tout ce temps, son utilisation a été largement vulgarisée. D’où l’intérêt des scientifiques sur son effet sur notre organisme. Parmi eux, les docteurs Lucas et Newhouse ont prouvé en 1957 que le produit était toxique et détruisait même la couche interne de la rétine des souris nouveau-nées. En 1969, un autre chercheur a trouvé des dommages dans tout le cerveau. Dernièrement, des scientifiques américains ont soutenus que le glutamate est une véritable bombe moléculaire à retardement puisque l’ingestion des excito-toxines présentes dans les aliments provoque les maladies dégénératives du cerveau comme Alzheimer, Parkinson, Charcot ou Huntington.

Pour réussir à diminuer la consommation journalière en monoglutamate monosodique, il serait préférable de réduire la consommation de plats chinois et bien lire les étiquettes puisque ce produit est présenté sous plusieurs désignations : E621, protéine végétale hydrolysée, monopotassium glutamate, acide glutamique ,caséinate de calcium, maltodextrine, extrait solide de lait, extrait de levure, farine de soja, extrait de malt, levure autolysée, gélatine alimentaire, aginomoto, natural meat tenderizer, etc.