Le guide de votre bien-être à domicile

Additif alimentaire

Actualités

Explications sur l'additif alimentaire E250

Le nitrite de sodium ou E250 est un additif alimentaire un peu rare qui se trouve sur 140 des 3 000 produits courants qui figurent dans la base Open Food Food Facts. Puisqu’il est souvent difficile de décrypter les étiquettes, voici un aperçu des produits susceptibles de contenir de l’E250.

Dans la majorité des cas, le nitrite de sodium entre dans la préparation des viandes en conserve et des charcuteries. Obtenu suite à la synthèse de l’acide nitrique, l’E250 est utilisé en conservation, en fumage et en coloration des viandes et des poissons. Cet additif alimentaire contribue aussi à empêcher la formation de la bactérie à l’origine du botulisme.

Des effets secondaires graves

Les résultats des recherches sur les rongeurs ont permis de prouver que l’E230 est potentiellement cancérogène. D’après les explications du docteur Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition de l’Institut Pasteur de Lille, il existe des conditions où les nitrosamines cancérogènes se forment dans l’estomac. Le degré de cancérogénicité est plus important en cas de consommation abondante.

Des précautions s’imposent

Cet additif alimentaire est utile car il permet de lutter contre tout risque de botulisme. Il est donc impossible d’empêcher son utilisation mais il faut mieux réduire au minimum la consommation journalière des charcuteries et des conserves de viandes ou de poisson. En guise d’exemple, la portion de saucisson ne doit pas dépasser les 50 grammes par jour.

D’autres additifs alimentaires

A part l’E230, nos produits alimentaires de base contiennent d’autres additifs dangereux comme le benzoate de sodium (E211), la gélatine (E428 et E441), la saccharine de sodium (E954iv), l’aspartame (E951), l’amidon modifié (E1403), le carraghénane (E407), l’acide citrique et le glutamate monosodique (E621).