Le guide de votre bien-être à domicile

Additif alimentaire

Actualités

Les bleuets sauvages : un additif alimentaire riche en anthocyanes

Le Syndicat des producteurs de bleuets du Québec en partenariat avec le Centre de recherche industrielle du Québec ont donné les premiers résultats officiels de leur programme d’extraction et de concentration des anthocyanes présents dans les bleuets sauvages. Des résultats qui démontrent un réel potentiel économique pour les partenaires financiers du projet.

Anthocyanes : pour lutter contre le vieillissement cellulaire et le cancer

Le marché des additifs alimentaires en Amérique est en pleine croissance ce qui signifie que l’exploitation de l’anthocyane contenu dans les bleuets sauvages sera avantagée. En effet, les concentrés d’anthocyanes sont des antioxydants très efficaces. Elles servent à prévenir le vieillissement cellulaire et à lutter contre le cancer. Mélangées aux jus, barres tendres, yaourts, confiseries ou biscuits, elles seront très bénéfiques pour les consommateurs. Selon la directrice-Ecoefficacité industrielle et environnement du CRIQ, Marie-Josée Hardy, les résultats obtenus jusqu’ici, soit à la moitié du projet, démontrent déjà la faisabilité technique du programme.

Pour les producteurs de bleuets de la région de Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’annonce de ces résultats est aussi une très bonne nouvelle. La filière devrait leur rapporter plus de 10 à 15 millions de dollars de revenus supplémentaires. Durant les mois à venir, le projet sera mis à l’échelle. Les petites quantités d’extraits concentrés en anthocyanes seront incorporées dans les produits alimentaires afin d’évaluer leur efficacité et leur potentiel. Rappelons que ce projet n’aura pas vu le jour sans l’appui financier du Consortium de recherche et innovations en bioprocédés industriels au Québec, le Conseil national de recherches Canada, le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec et de Saguenay-Lac-Saint-Jean et le Ministère des Finances et de l’Economie.